dimanche 31 janvier 2016

MERCI AU DEPUTE MAIRE MONSIEUR GANDOLFI SCHEIT POUR SON SOUTIEN .
SUITE A NOTRE MANIFESTATION EN NOVEMBRE VOICI LE COURRIER QU'IL A ADRESSE AU PRESIDENT DE L'EXECUTIF.
NOUS POSTONS CE JOUR UNE DEMANDE D'AUDIENCE AUPRES DU PRESIDENT DE L'EXECUTIF AFIN DE POUVOIR AVANCER SUR CETTE PROBLEMATIQUE.
NOUS VOUS TIENDRONS INFORMES VIA LE BLOG ET LE FACEBOOK DE L'ASSOCIATION
...
Association Adrien Lippini "un vélo, une vie"
J’ai adressé le 18 décembre 2015 un courrier au Président de l’Exécutif de Corse, Monsieur Gilles SIMEONI, au sujet de la démarche de Madame Françoise LIPPINI Présidente de l’Association « un vélo, une vie » créée en la mémoire de son fils Adrien LIPPINI mort des suites d’un accident de la route alors qu’il s’entraînait, entre le rond-point de Tragone et le rond-point de Casatorra, le 14 juillet 2009.
Cette maman n’a eu de cesse d’alerter les pouvoirs publics sur la dangerosité du tronçon sur lequel a eu lieu l’accident ou la vitesse maximale autorisée est de 110 km/h. La Collectivité Territoriale de Corse a pris l’arrêté n°1404290SSR, interdisant purement et simplement aux cyclistes de circuler entre le rond point de Casatorra à BIGUGLIA et VESCOVATO.
Cette interdiction est préjudiciable aux cyclistes locaux et aux cyclotouristes qui venant du nord ou du sud se voient interdire de circuler entre Casatorra et VESCOVATO, empêchant certains usagers de quitter leur domicile à vélo. Un itinéraire bis leur a été proposé passant par des voies agricoles mais cet itinéraire est totalement inadapté et dangereux compte tenu de son implantation géographique et de l’état de ces voies.
Je me fais le relai de cette démarche afin que les demandes légitimes de cette maman ainsi que celles des usagers ayant fait part de leur mécontentement, à plusieurs reprises, en occupant la voie publique puissent être prises en considération.
Il serait intéressant d’étudier l’aménagement d’une voie cyclable qui constituerait un réel itinéraire bis d’autant plus que les procédures d’expropriation concernant les abords de la RN ont déjà été établies, ainsi cela permettrait la continuité de la liaison dans les deux sens nord-sud et sud-nord.
Cette mise en œuvre serait plus que nécessaire car le nombre de clubs cyclistes présents dans la région est relativement important. Ces cyclistes pourraient, de ce fait, pratiquer leur loisir et, pour certains, leur déplacement professionnel en toute sécurité et dans la plus parfaite légalité

Aucun commentaire:

Publier un commentaire